fontsmaller
fontbigger
printer

Pensionnat Saint-Léon


Pensionnat ouvert en 1883 dans les anciens bâtiments de l'usine à sucre

En 1869, la population coloniale de Païta demande la construction d’une usine à sucre à la mission mariste, au nom de « la charité évangélique ». Les pères acceptent et font ériger cette installation, similaire à celle de Saint-Louis. Inaugurée et bénite en 1872, l’usine est désaffectée au bout de deux ans par acte judiciaire. La mission est même endettée à cause des traites à payer additionnées au faible rendement de la canne. Les bâtiments restent sans affectation jusqu’en 1882.

C’est à cette date que Monseigneur Fraysse crée un internat qu’il met à disposition des Frères maristes dans les bâtiments de l’ancienne usine qui prend le nom de pensionnat Saint-Léon. Cette nouvelle structure scolaire pour les garçons ouvre en 1883 et fonctionne grâce à la participation des parents et aux bourses de l’Administration. Mais dès 1903, les bourses et le nombre d’internes diminuent progressivement jusqu’à la fermeture de l’établissement. En 1911, suite à un don à la Mission Catholique, la Société catholique d’enseignement populaire  est créée dans le but de promouvoir la formation professionnelle agricole, industrielle et maritime. Le pensionnat rouvre sous le nom d’Institution Saint-Léon. Progressivement délaissée en faveur du collège du Sacré-Cœur de Nouméa, l’école ferme en 1940.

L’établissement est réquisitionné par l’Administration de la France Libre jusqu’en 1945. L’année suivante, l’institut est retiré aux Frères maristes afin d’être transformé en séminaire pour la formation du clergé local jusqu’en 1967. Depuis, le site a eu plusieurs affectations en liaison avec la paroisse de Païta.

Le bâtiment mesure 38 m x 12 m et comporte trois niveaux. Ses murs sont en moellons enduits à la chaux et les ouvertures sont encadrées de briques. Les éléments classés du pensionnat sont le plancher de la partie Est, la structure porteuse ainsi que les façades.

Classé au titre des monuments historiques par arrêté n° 3926-2011/ARR/DC en date du 20 décembre 2011

Crédit photo d’archive : Album de l'Archevêché, ANC

Crédit photo récente : SPHC

Texte : L.Talbi

BATPRO_133
 
Fond d'images du GéoRépertoire - Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie
INFOS PRATIQUES PHOTOS ASSOCIÉES
Commune :
Païta
Contact :
Direction de la Culture BP 2365 98846 Nouméa Cedex 20 30 40

--aucun--

DERNIÈRE MINUTE >
Exposition « Aurore » de l’artiste plasticienne Miriam Schwamm
Le château Hagen accueille l’exposition « Aurore » de Miriam Schwamm du 25 mars au 16 avril 2017. Miriam Schwamm, artiste plasticienne a plusieurs cordes à son arc : elle réalise de nombreuses expositions en Nouvelle-Calédonie (Nouméa, Mont-Dore), également en Australie (Perth, Melbourne et Brisbane) et en Allemagne (Munich, Francfort), pays dont elle est originaire. Elle participe à des expositions collectives avec d’autres
Culture
du sam. 25 Mars au dim. 16 Avril
Toutes les informations fournies dans la présente fiche, le sont à titre indicatif. Par conséquent, ces informations ne peuvent en aucun cas être considérées comme une offre contractuelle de services ou de produits et se substituer à la réglementation en vigueur.

PROVINCE SUD

Horaires : 7 h 00 – 18 h 00
Standard tous services  
Tél . 20 30 40 - Fax 27 49 00
Nous contacter

Province Sud
9, ROUTE DES ARTIFICES - BAIE DE LA MOSELLE
BP L1 • 98849 NOUMÉA • NOUVELLE-CALÉDONIE

RENSEIGNEMENTS

Direction de la Culture - 6, route des artifices, Baie de la Moselle - BP L1 - 98 849 Nouméa Cedex - Tel. 20 30 40
INFORMATIONS PRATIQUES
abonnement
> Je souhaite m'abonner à ALERTE EVENEMENTS