fontsmaller
fontbigger
printer

Itinéraire du patrimoine industriel - Vestiges de l'îlot Signal


Premier signal maritime, construit en bois et en coraux.

 La prise de possession de la Nouvelle-Calédonie par la France en 1853 mène à l’édification du chef-lieu Port-de-France 1 l’année suivante. Il est fondé sur une presqu’ île dont l’accès maritime s’effectue par des passes, comme celle de Dumbéa qui permet aux navigateurs de se diriger en toute sécurité vers le port. Pour faciliter sa reconnaissance, le commandant Tardy de Montravel fait édifier un amer 2 sur l’ îlot Te N’Du qui indique, par alignement avec le mont Koniambo 3, l’entrée de cette ouverture récifale. Il attribue à l’ îlot le nom de Sénez en l’honneur d’un officier à bord de la Constantine, mais le nom de Signal lui demeure en référence à son usage.

Ce premier amer, construit en bois et en coraux, a une forme pyramidale triangulaire et mesure 10 m de haut. Vers 1856, ce monument bénéficie d’une rénovation supervisée par le commandant Le Bris. Puis, en 1860, le capitaine de vaisseau Saisset commande une étude pour le remplacement des poutres en bois de la pyramide par des moellons et des coraux, en y dressant un nouveau trépied. L’amer visible de nos jours résulterait d’une construction plus tardive datant de 1883. D’une base cylindrique et d’une extrémité tronconique, il repose sur une assise triangulaire et est enduit à la chaux fabriquée sur place. Effectivement, en 1859, John Higginson et John Watson obtiennent l’autorisation d’utiliser le bois de Te N’Du afin de fabriquer de la chaux sur l’ îlot. Des vestiges de cette courte activité d’un an ont été mis à jour lors des fouilles archéologiques de 2003 et 2004. On a découvert, entre autres, un bâtiment qui aurait servi d’abri au gardien ou de lieu de stockage ainsi qu’une construction composée d’un four à chaux enterré, destiné à la fabrication de la chaux vive par calcination de corail et d’un bassin servant à son extinction par adjonction d’eau. Avec le temps, ce signal a été de moins en moins utilisé par les voiliers qui lui préféraient le phare de l’ îlot Amédée, en empruntant la passe de Boulari. La province Sud, dans un souci de protection du patrimoine historique et naturel, a classé les vestiges au titre des monuments historiques et l’ îlot en tant qu’aire de gestion durable des ressources.

1 Ancien nom de Nouméa
2 Repère visuel fixe utilisé pour la navigation maritime
3 Appelé aussi Konyabo

Classés au titre des monuments historiques par arrêté n° 04-2004/PS du 05/01/2004

LEGENDE ET CREDIT PHOTOS

2- L’amer en 2009 avant sa restauration. Les massifs d’implantation de l’amer étaient autrefois reliés par des madriers, mais avec le temps, ces derniers ont cédé et provoqué l’inclinaison de l’amer vers le sud-ouest. La   restauration de l’édifice a permis le redressement du signal.

Crédit photos  : SPHC

Texte : L.Talbi

ITICUL_0043
INFOS PRATIQUES PHOTOS ASSOCIÉES
Commune :
Nouméa

--aucun--

DERNIÈRE MINUTE >
Exposition « Aurore » de l’artiste plasticienne Miriam Schwamm
Le château Hagen accueille l’exposition « Aurore » de Miriam Schwamm du 25 mars au 16 avril 2017. Miriam Schwamm, artiste plasticienne a plusieurs cordes à son arc : elle réalise de nombreuses expositions en Nouvelle-Calédonie (Nouméa, Mont-Dore), également en Australie (Perth, Melbourne et Brisbane) et en Allemagne (Munich, Francfort), pays dont elle est originaire. Elle participe à des expositions collectives avec d’autres
Culture
du sam. 25 Mars au dim. 16 Avril
Toutes les informations fournies dans la présente fiche, le sont à titre indicatif. Par conséquent, ces informations ne peuvent en aucun cas être considérées comme une offre contractuelle de services ou de produits et se substituer à la réglementation en vigueur.

PROVINCE SUD

Horaires : 7 h 00 – 18 h 00
Standard tous services  
Tél . 20 30 40 - Fax 27 49 00
Nous contacter

Province Sud
9, ROUTE DES ARTIFICES - BAIE DE LA MOSELLE
BP L1 • 98849 NOUMÉA • NOUVELLE-CALÉDONIE

RENSEIGNEMENTS

Direction de la culture - 6, route des artifices, Baie de la Moselle- BP L1 - 98849 Nouméa Cedex. Tél. 20 30 40
INFORMATIONS PRATIQUES
abonnement
> Je souhaite m'abonner à ALERTE EVENEMENTS