fontsmaller
fontbigger
printer

Itinéraire du bagne - Place de la Transportation


En 1863, à la suite de la Guyane, la Nouvelle-Calédonie est affectée comme colonie pénale pour l’exécution de la peine des travaux forcés. Dans l’expression colonie pénale cohabitent deux notions : la peine et la colonisation.

L’objectif est donc double : punir en éloignant les condamnés aux antipodes, protégeant ainsi la société française de Métropole, tout en peuplant et en contribuant à mettre en valeur par le travail forcé une nouvelle colonie. Commencée sous Napoléon III, cette politique s’est poursuivie en s’aggravant sous la IIIe République.

Les 248 forçats du premier convoi de l’Iphigénie arrivent le 9 mai 1864 à l’île Nou. C’est le début de la Transportation à la « Nouvelle » où, jusqu’en 1897, 75 convois débarquent plus de 21 700 transportés dont 525 femmes.

Déportés et relégués
La Nouvelle-Calédonie a également été une terre de déportation pour près de 4 000 déportés politiques, dont 20 femmes parmi lesquelles Louise Michel. Les Communards, venus entre 1872 et 1878, en représentent le plus grand nombre, mais 117 Kabyles ou autres Algériens, appartiennent eux aussi à cette catégorie. Le Camp central de l’île Nou est désigné, en 1923, pour recevoir les derniers déportés de l’entre-deux guerres.

Enfin, l’archipel calédonien fut un lieu de relégation des récidivistes qui a reçu, entre 1887 et 1897, près de 3 800 relégués dont 453 femmes. L’île Nou est peu concernée par cette peine, si ce n’est qu’en 1913, la partie sud est affectée pour quelques années à la relégation et la partie nord à la Transportation, avec l’isthme de la Vacherie comme limite.

Un bagne cosmopolite
En France comme à travers le monde, là où des cours d’assises et des conseils de guerre siègent au nom du peuple français, des peines de travaux forcés sont prononcées et la Transportation appliquée. Dans leur grande majorité, les transportés sont de nationalité française et condamnés en France, mais les travailleurs immigrés surtout frontaliers sont aussi concernés, comme les colonies qui fournissent également leur lot de forçats. Tous ou presque ont passé une partie de leur « malheur » à l’île Nou.

L’île Nou, capitale de « l’AP »
L’Administration pénitentiaire (AP) constitue un véritable état dans l’état, possédant 110 000 hectares répartis entre la Grande Terre, les îles Belep au nord, l’île des Pins au sud et dont la capitale est l’île Nou, lieu du premier pénitencier-dépôt.

A son apogée, le parc immobilier de l’île représente environ 170 bâtiments : casernes, logements, cases, prisons, hôpital, ferme, écuries, quartiers cellulaires, briqueterie, fours à chaux, ateliers, forges, boulangerie, chapelles, magasins… sans compter les puits, les citernes, les quais, les wharfs. La caserne des surveillants mariés, le magasin des vivres, l’hôpital du Marais ou l’hôtel du Commandant, par leur architecture et leur imposante présence, symbolisent, mieux que tous les discours, le rayonnement et la puissance des initiales « AP ».

Le déclin
Avec l’arrêt des convois, commence un lent mais inexorable déclin. En 1914, la « Tentiaire » est entièrement repliée sur l’île Nou qui devient Nouville en 1928 et où seul le camp Est conserve une fonction pénale. En 1931, deux décrets et une loi désaffectent définitivement la Nouvelle-Calédonie comme colonie pénitentiaire.
 

ITICUL_008
 
Fond d'images du GéoRépertoire - Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie
INFOS PRATIQUES PHOTOS ASSOCIÉES
Public :
Ouvert au public
Parking :
Oui
Payant :
Non
Calendrier :
Accès libre
Commune :
Nouméa
Contact :
Direction de la Culture 6, route des artifices - Baie de la Moselle BP L1 - 98 849 Nouméa Cedex 20 30 42
Accès :
Par l'avenue James Cook, à gauche après l'université

--aucun--

DERNIÈRE MINUTE >
Exposition « Aurore » de l’artiste plasticienne Miriam Schwamm
Le château Hagen accueille l’exposition « Aurore » de Miriam Schwamm du 25 mars au 16 avril 2017. Miriam Schwamm, artiste plasticienne a plusieurs cordes à son arc : elle réalise de nombreuses expositions en Nouvelle-Calédonie (Nouméa, Mont-Dore), également en Australie (Perth, Melbourne et Brisbane) et en Allemagne (Munich, Francfort), pays dont elle est originaire. Elle participe à des expositions collectives avec d’autres
Culture
du sam. 25 Mars au dim. 16 Avril
Toutes les informations fournies dans la présente fiche, le sont à titre indicatif. Par conséquent, ces informations ne peuvent en aucun cas être considérées comme une offre contractuelle de services ou de produits et se substituer à la réglementation en vigueur.

PROVINCE SUD

Horaires : 7 h 00 – 18 h 00
Standard tous services  
Tél . 20 30 40 - Fax 27 49 00
Nous contacter

Province Sud
9, ROUTE DES ARTIFICES - BAIE DE LA MOSELLE
BP L1 • 98849 NOUMÉA • NOUVELLE-CALÉDONIE

RENSEIGNEMENTS

Direction de la Culture - 6, route des artifices, Baie de la Moselle - BP L1 - 98 849 Nouméa Cedex - Tel. 20 30 40
INFORMATIONS PRATIQUES
abonnement
> Je souhaite m'abonner à ALERTE EVENEMENTS