fontsmaller
fontbigger
printer

Itinéraire du bagne - Chapelle du bagne, Nouville


Ancienne chapelle Saint Thomas

Les forçats du premier convoi de l’Iphigénie arrivent à l’île Nou, le 9 mai 1864, et dès le 1er février suivant, le gouverneur Guillain peut annoncer qu’ils ont élevé une « chapelle provisoire avec un coffrage en torchis chiqueté et une couverture de chaume, de 27 m de long sur 7 m de largeur » [1] .

Bien que dès 1872, le gouverneur de la Richerie estime que cette première chapelle « tombe en ruines », il faut attendre 1882, pour que l’Administration pénitentiaire entreprenne de bâtir un nouveau lieu de culte au même emplacement. Le nouvel édifice se présente désormais, selon la tradition, le choeur tourné vers le soleil levant [2] . Les Révérends Père Lambert, de Montrouzier, Janin et David y exercent alors leur ministère d’aumôniers du pénitencier. Deux autres chapelles existent sur l’île Nou, Saint-Michel au camp Est et Saint-Joachim à l’hôpital du Marais.

Après la liquidation du Bagne, Saint-Thomas continue à recevoir ponctuellement des fidèles. Dans les années 1960, des messes y sont célébrées une fois par mois, des baptêmes, des communions s’y déroulent. Les Révérends Père Guillaume, Barbault et Darmancier officient, et le jeudi, soeur Caro née Newedou dispense le catéchisme [3] .

En 1973, le bâtiment est classé monument historique puis restauré en 1984 pour le 4e festival des arts du Pacifique. Aujourd’hui, l’ancien presbytère, le choeur initial et une partie de la nef sont occupés par le CREIPAC. La partie consacrée, qui dépend de la paroisse de la Cathédrale de Nouméa, est affectée avec la proximité de l’Université à l’aumônerie des étudiants.

DESCRIPTION ARCHITECTURALE

La nef et le choeur, qui font près de 30 m de long sur 6,5 m de large, sont édifiés à partir de la charpente en fer d’un grand hangar datant de la guerre de Crimée. La sacristie et le presbytère avec ses larges fenêtres plein cintre, sont en moellons montés au mortier de chaux puis enduits et occupent plus de 140 m2. Le fronton, avec son clocher encadré de briques qui s’élève à près de 9 m, est dessiné dans le style caractéristique de la Pénitentiaire que l’on retrouve en observant les chapelles du camp Est, de Fonwhary ou de Néméara.

Classé au titre des monuments historiques n°73.103/CG du 19/02/1973

LEGENDES ET CREDITS PHOTOS :

1- La première chapelle, crayon du déporté émile Giffaut, 1875 « Tout au bord de la baie, à une des extrémités, s’élève une paillotte avec, à l’avant, un clocher minuscule surmonté d’une croix, c’est l’église
de l’île Nou, où, tous les dimanches, les condamnés sous escorte, se rendent pour assister à la messe. » Dr Grosperrin, médecin du Bagne.                                                                                                                                Crédit photo : Coll. musée Balaguier

2 - La chapelle en 1893 Le toit est recouvert de tuiles, les bas-côtés de la nef sont en briques apparentes surmontées de lourds volets en bois qui s’ouvrent à l’italienne.                                                                                        Crédit photo : Cliché Bray, album ANOM ANC

3 - Première communion avec le Révérend Père Barbault et soeur Caro vers 1965.                                                                                                                                                                                                                                    Crédit photo : Coll. Ribaud

Textes : Louis-José Barbançon
 

ITICUL_009
 
Fond d'images du GéoRépertoire - Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie
INFOS PRATIQUES PHOTOS ASSOCIÉES
Public :
Ouvert au public
Parking :
Oui
Payant :
Non
Calendrier :
Accès libre
Commune :
Nouméa
Contact :
Direction de la Culture 6, route des artifices - Baie de la Moselle BP L1 - 98 849 Nouméa Cedex 20 30 42
Accès :
Par l'avenue James Cook, à gauche après l'université

--aucun--

DERNIÈRE MINUTE >
Exposition « Aurore » de l’artiste plasticienne Miriam Schwamm
Le château Hagen accueille l’exposition « Aurore » de Miriam Schwamm du 25 mars au 16 avril 2017. Miriam Schwamm, artiste plasticienne a plusieurs cordes à son arc : elle réalise de nombreuses expositions en Nouvelle-Calédonie (Nouméa, Mont-Dore), également en Australie (Perth, Melbourne et Brisbane) et en Allemagne (Munich, Francfort), pays dont elle est originaire. Elle participe à des expositions collectives avec d’autres
Culture
du sam. 25 Mars au dim. 16 Avril
Toutes les informations fournies dans la présente fiche, le sont à titre indicatif. Par conséquent, ces informations ne peuvent en aucun cas être considérées comme une offre contractuelle de services ou de produits et se substituer à la réglementation en vigueur.

PROVINCE SUD

Horaires : 7 h 00 – 18 h 00
Standard tous services  
Tél . 20 30 40 - Fax 27 49 00
Nous contacter

Province Sud
9, ROUTE DES ARTIFICES - BAIE DE LA MOSELLE
BP L1 • 98849 NOUMÉA • NOUVELLE-CALÉDONIE

RENSEIGNEMENTS

Direction de la Culture - 6, route des artifices, Baie de la Moselle - BP L1 - 98 849 Nouméa Cedex - Tel. 20 30 40
INFORMATIONS PRATIQUES
abonnement
> Je souhaite m'abonner à ALERTE EVENEMENTS