fontsmaller
fontbigger
printer

Les centres de vacances et de loisirs contrôlés


Ecrit le 30 janvier 2017 par Véronique Mezille
et illustré par Fabrice Wenger
Les centres de vacances et de loisirs contrôlés Fabrice Wenger
Pas de répit pour les agents de la direction de la Jeunesse et des Sports de la province Sud. Durant tout l’été, ils enchainent les visites de contrôle des centres de vacances et de loisirs, les CVL, afin de garantir le bon déroulement des activités proposées aux enfants.

Conformité des lieux, respect de la réglementation, conformité des diplômes, des effectifs enfants et animateurs, mais également écoute des organisateurs, conseils… la totalité des aspects du centre de vacances est passé au crible. « Avant chaque période de vacances, un planning est élaboré en concertation avec l’équipe des contrôleurs pour définir les visites de proximité à privilégier. Le temps consacré à chaque visite oscille entre deux et trois heures pour un centre de loisirs et souvent cinq heures pour un camp.  Dès le début, un climat de confiance est établi avec l’encadrement, afin d’aborder les questions de fonds sur des thèmes précis (pédagogie, sécurité, hygiène, encadrement...). Après avoir scrupuleusement visité tous les espaces de la structure, une ou deux prestations d’animation sont observées, puis les aspects administratifs et financiers du centre sont contrôlés » explique Nathalie De Brugada de la DJS. Le directeur du CVL est alerté sur les défauts rencontrés et les dysfonctionnements constatés si nécessaire. Des suggestions d’amélioration sont apportées.

Un bilan positif

Aucun incident n’est à déplorer pour ces vacances 2016-2017. « Les observations sur le terrain ont principalement concernées des problèmes administratifs (difficulté de présenter les documents administratifs des intervenants, pompiers, éducateurs sportifs, culturels) mais aussi d’encadrement (certificats médicaux, attestation de diplômes, stages manquants), ou d’aménagement des espaces » précise Nathalie de Brugada. Après chaque visite, une synthèse est adressée au directeur et à l’organisateur pour rappeler l’objet des remarques formulées. Lorsque des problèmes sont mis en évidence, ceux-ci sont, soit réglés immédiatement, soit un délai de 24 à 48 heures est accordé à l’organisateur pour se mettre en règle et répondre aux exigences formulées.

Quelques chiffres :

En 2016, le bureau des actions de la DJS  a effectué 110 contrôles, ce qui représente :

- 71 directeurs sur 124 soit 57 % prioritairement des personnes en formation.

- 22 organisateurs sur 26 soit 91.6% (2 organisateurs proposant uniquement des séjours à l’étranger)

- 51 sites sur 82 sites (dont 65 en province Sud) soit 78 % (pourcentage calculé sur les séjours se déroulant en province Sud).

PHOTOS ASSOCIÉES

--aucun--

Les centres de vacances et de loisirs contrôlés
> Je souhaite m'abonner à ALERTE ACTUALITÉS
INFORMATIONS PRATIQUES
abonnement
> Je souhaite m'abonner à ALERTE EVENEMENTS